Bulletin n°19 KERBACH mon Village

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bulletin n°19 KERBACH mon Village

Message  Marie-Anne Decker le Jeu 25 Fév 2016, 16:35

Bonjour

Réponse au "mot du Maire"
Association = lieu de vie, d'activité et convivialité à l'échelle locale dans un but de partage.
Elle doit être accessible à tous avec une reconnaissance et un respect de toute personne.
C'est grâce à celà qu'elle prend toute sa dimension civique. Mettre en oeuvre, communiquer,
tisser des liens pour un épanouissement et une fidélisation des personnes.
Certes, de nombreuses associations accomplissent ces tâches utiles. Il n'on reste pas moins
qu'une proportion de cette sphère associative s'inscrit dans le projet très orienté politique du village et reste mobilisateur du même public.
Je rappelle, la liberté d'association est l'un des droits les plus fondamentaux de l'être humain.
Cette liberté a pour corollaire indiscutable, la liberté de ne pas faire partie d'une association.
N'oublions pas que lorsque la commune subventionne une association, c'est en réalité un impôt qui est prélevé pour faire fonctionner cette association. C'est-à-dire aussi que tout un chacun se transforme en membre sans lui donner le pouvoir décisionnaire.

M-A DECKER

Marie-Anne Decker

Messages : 8
Date d'inscription : 04/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulletin n°19 KERBACH mon Village

Message  L'oeil de kerbach le Ven 26 Fév 2016, 15:29

bonjour,

Par cette écriture intime en public on en débusque des fantômes.
J'ai envie de laisser courir ma plume.
Bon voyons, assez d'hypocrisie et une analyse sur le tissu associatif.
La prise de pouvoir et de l'autorité pour se retrouver en position de dirigeant, n'est pas pour me rassurer au contraire, le fantasme d'une union, à mes yeux, c'est dissipée depuis longtemps.
Certains de ces oiseaux de proie (pas tous évidemment) ne faisaient parti d'aucune association pendant bien longtemps et sont aujourd'hui donneur de leçon. D'autres sont encore dans le tissu et doivent bien se reconnaître.
Il faut pincer le c.. avant de faire caca. On ne peut rien récolter si l'on n'a pas semé avant.
Il existe un moyen de vivre en paix avec les autres, même et surtout dans les associations c'est d'apprendre à les écouter, Je parle de vécu.
S'il s'en trouvait un des interlocuteurs capable et plus valeureux, il était considéré comme agresseur et si l'on est pas pied à terre, on le souillera, l'évincera, servant d'abord d'autres priorités et enfin si la vie associative y est mêlée on niera, on se victimisera (ce qui est encore vrai aujourd'hui).
Donc, le verrouillage, le pointer du doigt, le non respect des réunions, les insultes verbales, les chaises retournées etc.., c'est une condamnation à l'isolement. Concrètement cela veut dire (DETOXIQUER) au maximum en éliminant les éléments perturbateurs.
Permettez moi d'être indigné par ces comportements!!!
Pour finir comme disait Jean de la Fontaine :" DANSEZ MAINTENANT"
avatar
L'oeil de kerbach

Messages : 6
Date d'inscription : 26/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulletin n°19 KERBACH mon Village

Message  grain de sable le Dim 28 Fév 2016, 18:36

L'oeil de kerbach a écrit:
S'il s'en trouvait un des interlocuteurs capable et plus valeureux, il était considéré comme agresseur et si l'on est pas pied à terre, on le souillera, l'évincera, servant d'abord d'autres priorités et enfin si la vie associative y est mêlée on niera, on se victimisera (ce qui est encore vrai aujourd'hui).

Salut à toutes et à tous
Le maire récidive!
Il nous avait, lors de ses vœux, fait l'honneur de nous reprocher "nos critiques" (voir mon dernier post consacrer à SES vœux).
Il recommence dans son mot paru dans "Kerbach mon village" ou il fait de nouveau allusions à ceux qui critiquent et selon lui ne s'engagent pas dans le monde associatif.
Ça confirme ce que j'ai écrit dans le post du 27/01/16; C'est une obsession!
A cela plusieurs réponses;
La première en ce qui concerne les associations, je citerai M-A Decker; ...la liberté d'association et l'un des droits les plus fondamentaux...elle a pour corollaire indiscutable , la liberté de ne pas faire partie d'une association.
Avoir son libre arbitre, non?
La deuxième, le terme "critique" émane du grec "kritiké" qui signifie "l'art de discerner",. La valeur des personnes ou des choses entre autre.
Le fait que nous "discernons" beaucoup de choses agace manifestement nos idylles et leur chef en particulier (la modestie m'empêche de parler d'art Razz ).
Un point de vue critique est le contraire d'un dogmatique (je ne vous ferez pas l'injure d'expliquer ce mot, ni à l'attitude de quelles personnes il me semble correspondre).
La troisième c'est qu'il ne semble pas venir à l'esprit de notre maire et consort que la critique peut être constructive. J'en veux pour preuve le déni quasi systématique de nos propositions, qui parfois, ho! surprise reviennent, malgré tout dans leurs idées (maigre compensation direz-vous, mais qui justifie notre rôle, re modestie et re Razz ).
Une bonne critique c'est choisir le moment (pas de colère par exemple), s'en tenir aux faits (ne pas broder) et proposer (la c'est la main tendue, provoquer la réceptivité, sur ce point je ne sais pas si c'est eux ou nous mais c’est pas encore ça).
De toute façon quoiqu'il en soit, nos "critiques" sont constructives, pas systématiques.
Nous ne nous contentons pas de mettre des mots sur des maux, nous proposons des remèdes!
Pardonnez moi cette métaphore médicale, mais c'est le maire qui m'y incite, à force de se présenter en victime.
A bientôt
Michel Cazenave alias Gds
avatar
grain de sable
Bavard Major
Bavard Major

Messages : 443
Date d'inscription : 21/12/2009
Localisation : Héhé =D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulletin n°19 KERBACH mon Village

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum